Privé de conseil, conseil privé!

Tribune publiée dans Reflet de mars 2021

Depuis mars 2020, la COVID-19 nous prive de beaucoup de choses et voilà qu’à Enghien, elle prive certains de vos Conseillers Municipaux de l’exercice de leur mandat.  En effet, partant de l’idée que « l’assistance aux débats du conseil municipal pour un citoyen ne constitue pas un motif d’autorisation de sortie dérogatoire en période de couvre-feu », la municipalité a choisi que le Conseil municipal du 11 février 21 ait lieu à  16h plutôt qu’à 19h. Cette décision a privé certains conseillers municipaux de leur droit de vous représenter. En effet, nombreux d’entre nous, ayant une activité salariée en présentiel, n’ont pu y participer.

Par ailleurs, cette modification d’horaire a concerné tout autant nos concitoyens en activité salariée qui comme nous n’ont pu se libérer pour y assister.

Ainsi, en ces temps de pandémie, la ville des arts numériques n’est pas dotée d’un système de diffusion en streaming du Conseil Municipal !

Quand on sait que l’ordre du jour de ce conseil municipal de février portait sur des points importants du budget de notre ville et face à cette décision unilatérale de modifier l’heure de ce Conseil Municipal, on peut s’interroger sur la volonté de la majorité de garantir notamment aux élus d‘opposition l’exercice de leur mandat… Bien sûr nous avons proposé que d’autres solutions soient étudiées comme la possibilité de faire ces Conseils tôt le matin plutôt qu’en milieu d’après-midi. À ce jour aucune réponse ne nous a été communiquée par Monsieur le Maire alors qu’il doit rester, malgré nos désaccords idéologiques, le garant de la démocratie municipale.

À moins que la pandémie endosse alors un rôle qu’elle n’a pas à avoir, celui qui lui offrirait l’opportunité d’éloigner un peu plus du cœur des décisions municipales les conseillers « hors majorité ». Dommage voire dangereux !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*