La commune d’Enghien les Bains toujours bonne élève pour le logement social …Mdr !

Devant les piètres résultats enghiennois en matière de création de logements sociaux, le Préfet du Val d’Oise a décidé de retirer à notre commune notamment son droit de préemption urbain.

Nous voila donc carencés !

Toujours montrée du doigt par l’Etat, notre commune continue sur sa lancée de « bras d’honneur » à la loi SRU depuis 2000, avec des effets financiers rendus indolores par la rente casinotière (momentanément tarie).

Le Préfet n’a pas été sensible à « l’exception enghiennoise » dont la majorité municipale nous rebat les oreilles depuis des années.

Sous la conduite de Philippe SUEUR, notre commune est encore mise à l’index et, ces derniers temps, quand bien même des logements locatifs sociaux ont été intégrés bon gré mal gré aux opérations de construction en cours et à venir, on ne peut pas dire que beaucoup d’efforts ont été produits par notre commune.

En effet, plutôt que des difficultés objectives, ce sont d’abord des difficultés politiques et des à priori qui empêchent les actions nécessaires au moins pour atteindre un taux proche du taux attendu.

Face à un Etat qui d’un côté va (sans doute ?) sauver les finances de notre commune et donc le mode de gestion communale actuel  et qui, d’un autre côté, demande par exemple de faciliter le parcours résidentiel ascendant des ménages modestes, la majorité municipale permet des opérations qui ne font qu’aggraver le déficit en logements sociaux (DEHORS LES MODESTES, HABITER ENGHIEN LES BAINS ÇA SE MERITE !).

Cette majorité ignore ou feint d’ignorer, face à la goinfrerie des promoteurs immobiliers qui ne peuvent pas dire non aux propriétaires fonciers avides de plus-values sur le dos de la collectivité ( ET L’OBOLE A LA COLLECTIVITE , C’EST POUR QUAND LES PROFITEURS ?), que de nouveaux dispositifs tel que le Bail Réel Solidaire permettraient à notre commune à la fois de faciliter l’accès à la propriété et de remplir ses objectifs de production de logements sociaux.

C’est très regrettable et malheureusement peu réversible.

Aussi, ENGHIEN CITOYEN demande de suspendre toute délivrance de permis de construire jusqu’à ce que la commune ait étudié au moins cette possibilité de BRS ou de PSLA.

BRS/PSLA : ce ne sont pas des gros mots mais des dispositifs d’accession à la propriété dont les logements concernés rentrent dans le décompte des logements sociaux.

Mais il est vrai que l’application de ces dispositifs réclame une certaine ouverture d’esprit, bien loin du très droitier « Enghien, ça se mérite » en vogue dans notre commune.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*