Quand on vous dit que rien ne bouge

Circulez, y’a rien à voir! Une tribune publiée dans Reflet en septembre 2009 et toujours si actuelle!

L’été se finit, les traditionnels travaux de réaménagement de voirie aussi. Depuis le début de notre mandat nous soulignons qu’il est urgent et nécessaire de mettre en place une véritable politique de mobilité à Enghien, une autre façon de vivre la ville, visant à développer des moyens de transport doux.

Alors que les études récentes commandées par la ville dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme soulignent le retard d’Enghien en matière de développement des  déplacements doux, rien ne change vraiment ! La preuve avec la rue de la Coussaye… A l’heure où le gros chantier de cette rue se termine, nous ne pouvons que constater que rien n’a été imaginé pour favoriser la circulation des collégiens autour de leur établissement scolaire. La configuration de la ville force bon nombre d’entre eux à se rendre en cours à vélo ou encore en trottinette. Et pourtant, aucune piste cyclable à l’horizon ! Les obligeant à rouler sur les trottoirs ou à prendre parfois des risques sur des routes chargées, notamment les matins.

Voilà plus de 4 ans que nous affirmons que les possibilités de développer les déplacements doux dans notre ville ne manquent pas. Nous avons souvent donné des pistes simples pour mieux cerner la problématique et aider à trouver des solutions :

Il est grand temps de faire une analyse socio-culturelle de l’usage de la voiture, comprendre pourquoi et comment les Enghiennois s’en servent et comment les aider –quand c’est possible- à faire autrement.

Il est temps de créer des pistes cyclables et de favoriser l’accueil des cyclistes dans la ville en multipliant les parkings à vélos.

Il est temps de développer des voies partagées en créant des zones 30 pour faire cohabiter vélos et voitures. C’est d’ailleurs une des idées que nous portons depuis 2008… Mesure d’autant plus simple à appliquer depuis le décret du 30 juillet 2008 qui peut impliquer comme règle le double sens cyclable en zone 30 !

Même si ces mesures auxquelles nous croyons depuis plus longtemps que la majorité-semblent avoir trouvé leur place en quelques phrases dans le projet de révision du PLU, nous espérons qu’elles seront développées avec toute l’importance qu’elles doivent enfin prendre. L’agenda du 21ème siècle nous impose d’abandonner les pratiques qui appartiennent au siècle passé. Le courage c’est de regarder devant. L’objectif pour Enghien sera d’oser !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*